Souveraineté numérique : nos objectifs pour #OSSPARIS16

A l’ère de la concentration des données personnelles par quelques grands acteurs, nous avons fait le choix d’offrir une place importante aux enjeux de la souveraineté numérique au sein du programme du Paris Open Source Summit 2016.

Tristan 3

Coordonnés par Tristan Nitot, Directeur produit chez Cozy Cloud et membre du comité de prospective de la CNIL, un ensemble de projets alliant réflexion de fond et solutions concrètes sont développés tout au long de l’année et vous seront présentés les 16 et 17 novembre lors du Paris Open Source Summit. 

Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft concentrent aujourd’hui la grande majorité des données produites par leurs utilisateurs. Ces entreprises – surnommées les GAFAMs – sont devenues incontournables dans le paysage numérique contemporain, et imposent leurs pratiques : elles récupèrent non seulement les données qui transitent par leurs services (pièces jointes, e-mails, photos envoyées par Messenger…) mais aussi les données que nous générons lorsque nous utilisons le service (“likes” Facebook, temps de connexion, mouse-tracking…).

Cette accumulation de données leur permet de cibler très finement leurs utilisateurs et de leur proposer du contenu personnalisé. Selon quelles règles ? Personne ne le sait, à l’exception des entreprises concernées.

L’enjeu est crucial et repose sur un apparent paradoxe : jamais nous n’avons produit autant de données, et jamais n’avons-nous eu aussi peu de maîtrise sur elles. Disséminées sur les serveurs de quelques acteurs centraux, nos données sont exploitées, analysées,monétisées à des régies publicitaires pour alimenter un marketing ciblé toujours plus présent et efficace.

Cette situation pose plusieurs problèmes :
  • Nos données sont hébergées dans des silos qui ne communiquent pas entre eux, et ne souhaitent pas le faire. Impossible dans ces conditions de combiner et centraliser nos données personnelles.
  • La concentration des données personnelles des individus (mails, centres d’intérêt, orientation politique,  amis, photos…) dans quelques grands silos centralisés rend possible économiquement une surveillance de masse à l’échelle étatique.
  • En utilisant les services des GAFAM, nous nous plions – plus ou moins explicitement – à leurs conditions d’utilisation. Les données qui transitent par leurs services (Drive, Messagerie Facebook mais aussi Instagram) leur appartiennent de droit.
  • Enfin, et c’est peut-être le plus important, nous confions nos données les plus intimes à des services propriétaires qui ne font preuve d’aucune transparence quant à l’emploi de ces données.

Il est urgent de repenser un nouveau modèle de souveraineté numérique qui puisse rendre aux utilisateurs l’autonomie dont les GAFAMs les dépossèdent chaque jour un peu plus.

La question de la souveraineté numérique ne peut pas rester une idée abstraite, mais doit au contraire s’incarner dans diverses initiatives que nous désirons mettre en place dans le cadre de l’édition 2016 du Paris Open Source Summit.

Ouvrage collectif  “souveraineté et autonomie numériques”

Dans cette perspective, nous avons décidé de réaliser un ouvrage collectif consacré aux diverses problématiques qui traversent la question de la souveraineté numérique. De l’analyse de la situation présente aux pistes d’amélioration possibles, le livre sera composé des contributions de divers acteurs du numérique et proposera un parcours pédagogique et explicatif centré sur les public à cette notion, adressant autant les enjeux relatifs à la maîtrise de ses données que de leurs traitements.

À cette fin, une série d’interviews de personnes de renom permettra d’illustrer la souveraineté à l’échelle de l’utilisateur et du citoyen.

L’étendue du sujet nous permet de faire intervenir des profils très différents. Nous souhaitons impliquer les acteurs et actrices du monde du logiciel libre, mais aussi des acteurs et actrices de la société civile impliqués dans les questions liées aux données personnelles. Nous serions d’ailleurs ravis de recevoir vos propositions de contribution !

L’ouvrage sera publié dans la collection Framabook avec l’aide de toute l’équipe de Framasoft.

Session CHATONS

Dans la lignée de la campagne Dégooglisons Internet, Framasoft initie la création d’un Collectif d’Hébergeurs Alternatifs, Transparents,Ouverts, Neutres et Solidaires (CHATONS), réunissant les organisations souhaitant proposer des services alternatifs à ceux de GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), respectueux de la vie privée des utilisateurs.

Une session« CHATONS » sera organisée lors du Paris Open Source Summit, rassemblant des acteurs ayant rejoint le collectif qui témoigneront de leur expérience. Cette rencontre sera l’occasion de dresser un premier bilan sur le projet, et de partager des retours d’expériences et des bonnes pratiques.

Une pré-session CHATONS sera organisée fin octobre afin de réunir une première fois les acteurs ayant intégré le collectif, afin de faire avancer la réflexion collectivement.

On peut d’ores et déjà se reporter au manifeste et à la charte, actuellement en cours d’élaboration, et qui structurent ce projet de collectif.

Ateliers de prise en main autour des données personnelles

Des ateliers seront organisés sur place le jour de l’événement afin de permettre au public de découvrir concrètement (en s’impliquant, en testant…) ce qu’il est possible de faire en matière de données personnelles, d’auto-hébergement, de vie privée etc.

Afficher l'image d'origine           Afficher l'image d'origine          Afficher l'image d'origine