L’agriculture rejoint le programme d’#OSSPARIS16 !

Pilotée par David Joulin, co-fondateur et président d’Ekylibre, la thématique agriculture rejoint le programme de l’édition 2016 du Paris Open Source Summit.

VisuelEKYLIBRE-1

L’innovation libre au service de l’agriculture

Depuis 2010, le monde agricole a entamé sa seconde révolution et notamment grâce aux apports du numérique. L’ère digitale est en marche et l’agriculture n’est pas en reste…

  • Le numérique permet de nombreuses évolutions, simplifications dans le quotidien des professionnels de l’agriculture. Listons ici les principales avancées bouleversant positivement les gestionnaires de notre nature : l’agriculteur établit des liens directs avec le consommateur. Ce dernier peut devenir un acteur décisif dans la chaîne de financement des projets agricoles par exemple, via des plateformes de financement participatif. Il peut aussi participer à l’amélioration des marges de l’agriculteur via les circuits-courts…
  • L’agriculteur établit des liens directs avec ses semblables et ses fournisseurs et peut ainsi mettre en commun leurs ressources lourdes (tracteurs, moissonneuse).
  • L’agriculteur peut automatiser la plupart des tâches agricoles (arrachage de mauvaises herbes, récolte, traite etc.) via des robots spécialisés.
  • L’agriculteur peut monitorer en temps réel l’état de sa récolte grâce à l’imagerie hyperspectrale générée par les drones et divers capteurs plantés dans le sol. Des logiciels d’aide à la décision s’appuyant sur des plateformes Big Data permettent aussi d’augmenter la productivité avec des impacts réduits sur l’environnement.

Bienvenue dans l’ère de l’agriculture de précision !

Cependant, l’écosystème et ses combinaisons « données – logiciels – matériels » à mettre en place sont lourdes et coûteuses. Trois concepts viennent donc aider le monde agricole dans cette révolution :

  • L’Open Data : Données de références sur les variétés, les sols, le cadastre…
  • L’Open Source : Briques ou logiciels permettant de constituer des plateformes interopérables, durables, évolutives et à jour technologiquement.
  • L’Open Hardware : Composants permettant de construire des éléments électroniques pour recueillir des données de terrain (station météo, capteur d’humidité, capteur de position etc.)

Les logiciels open source associés à des standards d’interopérabilité de données métier permettent aux agriculteurs de tirer le meilleur parti de l’information émanant de la ferme et de son environnement, et d’innover en collaborant.

Grâce à l’Open Hardware, des « agriculteurs-bricoleurs » peuvent inventer/produire des machines/outils à moindre coût mais aussi gérer finement les maintenances.

En 2016, on compte plus de 50 plateformes Cloud proposant des outils web pour améliorer la gestion globale d’une exploitation.

Chaque semaine, une nouvelle start-up se lance pour proposer des services autour des objets connectés dans le secteur agricole qui compte à ce jour, mondialement, près de 500 millions de fermes.

Notre objectif est de vous présenter des témoignages/visions et des projets liés à l’Open Source dans le monde agricole.

Quel programme pour le Paris Open Source Summit 2016 ?

La diversité et la complexité de l’agriculture en font un secteur passionnant. L’étendue des besoins de ces professionnels qui nourrissent le monde motivent d’innombrables possibilités que peuvent offrir l’Open Source et ses innovateurs.

Le Paris Open Source Summit consacre une demi-journée à l’échange et la présentation d’innovations emblématiques et dédiées à la performance d’une agriculture en plein bouleversements économiques, sociétaux, environnementaux.

1e partie : Table-ronde « L’innovation Open Source au service d’une agriculture performante »

Qu’entend-on par « Performance » ? Intelligence, Pertinence, Efficacité, Innovation, Idée, Capacité… autant de mots-clés autour desquels durant 1 heure, 5 personnalités (grandes entreprises, laboratoires de recherche,…) échangeront.

Médiée par un intervenant spécialiste de ces deux domaines au centre des questions soulevées par l’événement, cette table-ronde introduira 4 projets innovants.

2e partie : Présentation de solutions innovantes et symboliques d’une agriculture en pleine évolution

  • Cagette.net – présentée par son fondateur François Barbut. Logiciel libre des AMAP et groupements d’achat citoyens.
  • Projet Rhoban – présenté par Hugo Gimbert. Projet de planteuse de peupliers libre et autonome.
  • OpenBeeLab – présenté par son fondateur Pierre Grangé Praderas. Le Chaînon opne source entre chercheurs et apiculteurs. Découvrez les ruches connectées !
  • Ekylibre – présenté par son co-fondateur (Brice ou David). « Connecting farms to the world » – Logiciel libre de gestion d’exploitation agricole.

(organisation et intervenants à confirmer)

Crédit Photo (page d’accueil) : http://www.agriculture-nt.com/9570-2/


A propos de David Joulin :

Fils d’agriculteur, David est passionné d’informatique et d’agriculture. Il débuta sa carrière comme formateur et ingénieur TIC puis rejoint Bordeaux Sciences Agro comme Chef de projet sur un logiciel de gestion prévisionnelle. Certain que notre progrès passe par l’ouverture et l’échange, il rejoint le projet Ekylibre en 2012 ayant pour objectif de simplifier la gestion des fermes. Il préside la société éponyme co-fondée en 2015 avec B. Texier.