Flashback #OSSPARIS15 : Promouvoir l’innovation ouverte, le cas OpenStack par Thierry Carrez

” I think that Open Source today is the natural choice for users, it is also the preferred model of developpers, so the question is now : what is the new battle field ? What’s the next fight ? What’s the next frontier for us ? “

capture-decran-2016-09-30-a-12-05-26

L’appropriation des projets Open Source par des éditeurs uniques réduit les impacts potentiels du Libre sur la société

Thierry Carrez a ainsi débuté sa présentation avec une citation de Sam Ranji, CEO de la Cloud Foundry Foundation : « Single-vendor Open Source is the new proprietary », illustrant l’idée que lorsqu’un projet Open Source tombe sous le contrôle d’une entité unique qui a le pouvoir de décider ce qui entre ou non dans le projet, alors ce dernier ne diffère pas vraiment d’un logiciel propriétaire.

Or, nous sommes conscients que le monde dans lequel nous évoluons atteint ses limites, et qu‘il devient impératif de trouver de nouveaux moyens de production, qui génèrent moins de gaspillage. Thierry Carrez souligne que les impacts potentiels de l’Open Source sur nos sociétés contemporaines sont immenses :

«  Le logiciel Open Source n’est pas simplement une question de construire de meilleures solutions techniques. Il a aussi le potentiel de réduire le gaspillage dû à une inutile duplication de l’effort, de réduire le gaspillage dû à des solutions non-interopérables, et de réduire le gaspillage dû aux barrières mises en œuvre pour empêcher chacun de participer à l’innovation. »

Pour Thierry Carrez, les éditeurs Open Source uniques ne sont pas la solution pour cela, ne conduisant qu’à créer des champs d’action en parallèle. Il préconise ainsi d’aller plus loin que l’Open Source, de faire de l’Open Design, de l’Open Development, des Open Community, etc., et de mettre en place de nouveaux outils et espaces de collaboration, avec des gouvernances représentatives des contributeurs au projet.

S’assurer de l’indépendance des fondations pour garantir l’Open Innovation

Il est pour cela crucial de reposer sur des fondations qui soient indépendantes. Les fondations jouent à la fois un rôle de protection en amont, censées fournir un cadre de collaboration ouvert et neutre, la garantie que les actifs soient utilisés en adéquation avec les objectifs du projet, une gouvernance indépendante et représentative, mais également un rôle plus lucratif en aval, en fournissant un système commun de marketing et de business pour les sponspors membres du projets (par exemple en organisant des évènements ou en contrôlant l’usage de la marque).

Thierry Carrez regrette ici qu’au vu du succès de certaines fondations quant à ce rôle secondaire lucratif, créer de nouvelles fondations est devenu pratique courante, conduisant à la situation où une fondation n’est en rien une garantie d’une vraie innovation ouverte. Le danger étant que certaines ne sont que des « associations commerciales », ayant perdu de vue leur mission initiale qui est de protéger les projets Open Source. Il devient dès lors crucial de s’assurer que les fondations soient indépendante, et que, par exemple, elles ne donnent pas le contrôle des projets techniques à des personnes désignées par leurs sponsors.

Retrouvez l’intégralité de l’intervention de Thierry Carrez au sein de la table ronde “How Open Source drives innovation”:

A propos de Thierry Carrez

Thierry Carrez est Directeur de l’Ingénierie à l’OpenStack Foundation, avec la mission d’assurer la santé à long terme du projet open source OpenStack. Il a été le Release Manager pour le projet OpenStack depuis sa création, coordonnant les efforts et facilitant la collaboration entre les contributeurs. Il est le président élu de l’OpenStack Technical Committee, en charge de la direction technique du projet. Thierry a fait des présentations sur OpenStack, l’innovation ouverte et la gestion de projet open source à de nombreuses conférences dans le monde, y compris OSCON, LinuxCon et FOSDEM. Il était précédemment le Technical Lead pour l’équipe Ubuntu Server à Canonical, et dans une vie antérieure, responsable informatique dans diverses entreprises en France.