Et les lauréats de la Student Demo Cup sont …

Pour la troisième année consécutive, la Student Demo Cup a récompensé les projets libres et Open Sources développés par des étudiants. Après un pitch de chaque projet nominé, les prix TECH, SOCIETY et ENTREPRISE, ainsi qu’un prix du public, ont été remis le 16 novembre au sein du Paris Open Source Summit.

sdt-laureats

copypesteTECH

  • CopyPeste
  • avec Yann Ferrere, Guillaume Krier, Jeremy Pouyet, Jean-Guillaume Buret, Amina Ourouba, Édouard Maréchal, Guillaume Gratigny

sdt-tech_copy-peste

CopyPeste est un logiciel capable de rassembler divers outils de recherche permettant aux utilisateurs d’OpenBSD d’analyser les fichiers présents dans un système appelé l’arbre des ports. Ce système est un dossier contenant l’ensemble des sources des projets fonctionnant sur OpenBSD. Le but de ces analyses est de rechercher des anomalies comme, par exemple, des fichiers dupliqués ou plusieurs fois la même version d’une même bibliothèque.

OpenBSD étant entièrement développé par des passionnés, nous avons souhaité que le développement de CopyPeste reste dans la même optique de contribution. Pour ce faire, notre projet est totalement Open Source et est développé de manière modulaire afin que n’importe quel développeur puisse créer et ajouter facilement son travail. Lire la suite…

empoweringlogoSOCIETY

  • Empowering Students
  • avec Alexia Camail, Stéphane Phee Phouybanhdyt, Kathy Gremillet, Doriann Defemme

sdt-society_empowering-students

Les étudiants pèsent insuffisamment sur les décisions qui les concernent directement. Leur implication est souvent freinée et leur action verrouillée par des considérations politiques. S’en suit une perte de conscience de leur capacité d’agir dans la société, laquelle s’exprime au sein même des universités et des écoles. En redonnant une voix aux étudiants, les plateformes de consultation en ligne constituent une réponse adaptée aux enjeux liés à l’implication des jeunes dans le processus de décision. Chacun d’eux aura ainsi la possibilité de : S’informer – S’exprimer – Débattre – Voter.

Dans ce cadre, l’Open Source apparaît comme un vecteur de transparence dans les consultations en même temps qu’elle favorise la collaboration entre les différentes parties prenantes afin d’inscrire le projet dans une logique de co-construction. De plus, mettre la plateforme sous licence libre/ Open source lui donne une dimension plus large en permettant qu’elle soit facilement réplicable. Enfin, le projet Empowering Students met en exergue la dimension sociétale de l’Open source. Lire la suite…

eiomENTERPRISE

  • Energy in Open Models
  • avec Axel Lavergne, Alice Ivanoff, Dorine Lambinet, Ludovic Gaillard, Aurélie Drye

sdt-enterprise-eiom

POI 21 : From Proof Of Concept to Proof Of Impact
« Accélérer la transition énergétique en diffusant des technologies open-source »

En 2015, à l’époque de la COP21, 100 makers se sont retrouvés pendant cinq semaines hors de Paris pour prototyper les solutions concrètes de la transition énergétique. C’était le mouvement de la POC 21 – une alternative citoyenne à l’immobilisme politique international – lors duquel des prototypes incroyables de technologies énergétiques en open source ont vu le jour. Hélas, malgré l’engouement médiatique généré, ces solutions et beaucoup d’autres en accès libre ne se développent et ne se diffusent toujours pas au grand public.

Notre conviction ? La transition énergétique ne passera pas uniquement par l’action des grands acteurs macro de l’énergie : les citoyens entrepreneurs et les communautés de l’open source ont conjointement une valeur considérable apporter dans cette transition. Nous sommes certains que rapprocher ces deux univers – celui des solutions avec celui des communautés fortes d’entrepreneurs – assurera la démocratisation et l’accès citoyen à des alternatives durables. Lire la suite…

openfacetrackerPUBLIC

sdt-public_open-face-tracker

OPENFACETRACKER est un programme permettant de détecter et reconnaître le visage d’un individu dans une pièce ou un espace donné. Le projet comporte trois axes majeurs : La recherche, l’étude et l’amélioration des techniques actuelles de détection et de reconnaissance, et la création d’un logiciel de reconnaissance faciale.

OPENFACETRACKER récupère l’image à partir d’un flux vidéo (caméra, film, photo). Pour faciliter le processus de reconnaissance, cette image est traitée au moyen des méthodes proposées par la librairie OpenCV. Après ce traitement, l’image est comparée par les algorithmes d’OPENFACETRACKER à celles contenues dans une base de connaissances. Un taux de reconnaissance est alors calculé, puis comparé à un seuil statistique pour valider l’identité. Lire la suite…